Si vous me suivez sur Facebook, vous avez pu voir que ce weekend j’étais en visite dans le Vercors. Et que ce weekend j’ai passé une soirée disons…inattendue. Je passerai les détails, il n’y a rien de vraiment intéressant.

Mais toujours est-il qu’en partant de notre soirée, assez tôt, nous avions faim. Si faim que nous étions prêts avec Guillaume à s’arrêter n’importe où pour manger. A quelques détails près. Alors, comme à notre coutume depuis le Portugal, nous nous sommes arrêtés dans le premier restaurant qui nous a fait de l’œil, pour y manger. Vous savez ce genre de restaurants innocents, mais originaux. Nous n’avons pas été déçus. Ce genre de lieux cache des merveilles.

Un nom cocasse

la mauvaise herbe restaurantTellement cocasse qu’il correspondait parfaitement à notre humeur du soir. Pour rappel : soirée dans le Vercors, pas la meilleure qu’il soit, une grosse faim et ce restaurant qui nous appelle ! La mauvaise herbe. Avouez que c’était ironique et que nous devions nous arrêter dans ce restaurant particulièrement. Nous sommes passés devant d’autres d’ailleurs mais c’est sur celui-ci que nous avons jeté notre dévolu. Sans regrets ! Et oui, j’aime tout ce qui est unique et original.

La mauvaise herbe, pour enfin vous le présenter donc c’est un restaurant qui promeut une cuisine fraîche et créative. Un cadre simple, sobre mais élégant. Le genre d’endroit minimaliste qui rayonne de beauté. Et surtout une décoration en accord avec son nom et son univers.

Une signature unique

A première vue le nom vous donne une impression d’échec. La mauvaise herbe c’est un peu ce qui nous gâche la vie ou en tout cas ce qui peut nous la gâcher.
Les frères Lombards -propriétaires du restaurant- ont décidés d’en faire une force.

la-mauvaise-herbe-deco
Crédit photo : La mauvaise herbe

Etant donné que c’est un restaurant bio, j’y vois là personnellement un lien. Mais peut-être est-ce juste mon imagination qui va trop loin encore une fois. Ce ne serait pas une nouveauté entre nous. Je ne suis d’ailleurs pas experte en la matière mais une agriculture biologique tend à cultiver ses produits de façon la plus naturelle possible. Et cela sous-entend aussi de ramasser les mauvaises herbes à la main –ou mangés par les moutons- pour que la plante puisse grandir sans encombre ni produits chimiques sur elle. Voilà donc le rapprochement que je fais. On se débarrasse des préjugés que le nom peut divulguer et on vient tenter notre chance pour goûter cette excellente cuisine. Nous l’avons fait ! On vous recommande chaudement d’en faire autant

Les cartes de visites rappellent différentes herbes, différents aromates et plusieurs sont représentés dessus. Je m’attendais presque à ce qu’elles sentent pour de bon ce qu’elles représentaient.

Enfin, tel qu’expliqué plus haut, la décoration correspond tout à fait à leur nom. Nous pouvons voir différentes herbes en décoration dans le restaurant. Mais attention, pas que des fleurs ou des pots en plastiques. Non non, de véritables feuilles, avec des véritables tiges et une véritable odeur. J’ai trouvé ça marrant et bien pensé.

Des plats originaux

Mais ce n’est pas fini ! Comment parler d’un restaurant sans présenter son but premier ? La nourriture bien sûr.

Le menu propose une cuisine locale, gourmande et ouverte sur le monde. Quand j’y suis allée, nous avons eu le droit à un mélange franco-asiatique dans nos plats. Pour une présentation digne d’un restaurant gastronomique. Mais je vais directement à la conclusion, laissez-moi vous raconter le concept du restaurant.

Biologique, ouvert sur le monde, mais aussi renouvelée ! La cuisine proposée par la mauvaise herbe s’inspire des saisons. Elle propose des plats en fonction des fruits et légumes du moment et se réinvente donc sans arrêt.
Les plats sont entièrement maisons et font penser à ces délicieuses recettes de grands-mères. Mais ils s’animent aussi d’une envie de grandeur avec des plats dressés à merveille, digne des grands noms de la gastronomie.

Enfin, petite pépite, le restaurant propose même sa propre bière artisanale, fraîchement nommée «  La mauvaise herbe ». Un cadeau de leur brasseur pour leur première année d’existence. Un joli cadeau donc. Surtout quand Monsieur –ci-nommé Guillaume- adore les bières et tend à goûter toutes celles qui existent sur Terre 😉 D’après lui, c’est une très bonne bière rousse. Une ale légère pour les connaisseurs. Je n’ai pas été subjuguée personnellement. Le goût vient à la fin et est très prononcé, mais chacun ses préférences 🙂

Au final ?

la-mauvaise-herbe-deco
Crédit photo : la mauvaise herbe

Notre visite là-bas nous a permis de goûter un délicieux tataki de thon et un bouillon de crabe, cabillaud en entrée. Par la suite c’est gratin de ravioles et pavé de veau qui ont ravivés nos papilles. En d’autres termes, nous avons hâte d’y retourner et de découvrir leurs nouveautés culinaires.

Pour conclure et après tous ces compliments exprimés tout du long de l’article, je ne peux que vous conseillez de vous ruer dans ce restaurant. Vous ne vous attendiez pas à ça comme conclusion n’est-ce pas ? 😉
Mais vraiment vous ne serez pas déçus. Malgré un peu d’attente –ce que je peux comprendre au vu des plats assemblés au détail près- le rapport qualité/prix est là. Le plaisir est sans appel et votre estomac rassasié.

 


Informations pratiques

L’adresse : 16, bis cours saint André 38800 Le Pont-de-Claix
Contact : 04.76.98.01.16 – Facebook
Les tarifs : les menus vont de 20€ le midi à 32€ le soir.
Le restaurant est ouvert le midi du mardi au samedi et le soir du jeudi au samedi. Il reste fermé les dimanches et lundis.