Helen, ville européenne perdue aux Etats-Unis

Helen georgia

Je suis rentrée après avoir visité Helen et j’ai écrit cet article en cinq minutes. Helen, c’est le genre de villes que l’on ne s’attend pas à voir aux Etats-Unis. C’est le genre de ville qui surprend et dans le bon sens. Helen c’est un coup de cœur. Peut-être parce que justement, elle me rappelle mon chez moi, la France…

Helen, une ville européenne…

Quand je suis arrivée en Géorgie dans ma famille, on m’a dit : « Tu verras, Helen c’est super mignon, ça change, c’est une ville alpine ! »
Soit. Je verrais bien. Et puis j’ai compris.
Nous avons roulé dans ses rues le premier soir où je suis arrivée et j’ai été scotché à la fenêtre. Je n’étais plus aux Etats-Unis ce n’était pas possible ! Pourtant, si et non je ne rêvais pas, en témoignent les photos qui parcourent cet article.
Helen, de par son architecture, ne ressemble à aucune autre ville américaine ! C’est normal puisqu’elle est directement inspirée du style allemand ! Et moi ça m’a fait penser à l’alsace.

Helen georgia

Helen georgia

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les maisons ont de grands toits rouges, des poutres apparentes, des couleurs vives et des fleurs qui arpentent les murs. De nombreux street art viennent encore plus égayer les rues déjà colorées de cette ville.
Des ruelles parcourent le village que l’on peut facilement arpenter à pied. C’est en effet un aspect qui m’avait manqué. On sait tous que les Etats-Unis voient les choses en grand, mais on ne s’en rend vraiment compte qu’une fois sur place. 1 mile ce n’est pas 1 km et on a vite l’impression d’être toujours au même endroit alors qu’on marche depuis 30min, 1h. En Europe c’est différent, on peut se perdre dans les rues et être impressionné à chaque tournant par une architecture différente et c’est ce que j’ai retrouvé ici.

Ah les villes américaines….

Je me souviens avoir été déçu des villages typiques américains dans un premier temps. Il n’y a en fait rien de particulier. De grandes rues, des bâtiments plats et bas, gris et peu vivant. La nécessité d’avoir une voiture pour se déplacer ou l’obligation alors de se tuer à marcher pour voir ne serait-ce qu’un minimum. Ça n’a rien à voir avec l’effervescence des grandes villes.

Mais je me suis finalement laissé charmer et j’apprécie maintenant beaucoup plus les arpenter. Les différents quartiers les rendent d’ailleurs plus authentiques.Que ce soit le quartier à la Desperate housewife ou celui plus pauvre de 8 mile. Il faut seulement mettre de côté la vision que l’on a des grandes villes américaines et ses buildings en général.
Au final ce que je préfère dans les villages américains ce sont les « cafés ». Avec une décoration typique, un peu vintage et son panneau « open » fluorescent. Où l’on peut déguster de magnifiques breakfast, lunch ou encore brunch.

Mais je m’égare….revenons-en à Helen !

Helen, une ville allemande

Une ville allemande oui, vous avez bien entendu, ou plutôt lu.
Pour commencer, cette ville se trouve à l’orée de la forêt nationale Chattahoochee, remplaçant les Alpes d’Allemagne.
Il est possible également de retrouver ici et là de nombreuses références à la culture allemande. Une maison Heidi, un magasin Hensel et Gretel, des dessins de foules habillées en tenue traditionnelle, le Lederhose et j’en passe. L’oktoberfest est même programmé pour un mois entier ici et c’est avec étonnement, mais plaisir que je m’y suis rendue pour une soirée un peu folle, décalée, mais tellement marrante.

La salle des fêtes programme même des soirées avec musique folklorique typique allemande.
Et enfin, la nourriture allemande bien sûr. Je n’ai pas eu le loisir de goûter, je réserve ça lorsque je voyagerais en Allemagne. Mais ici et là des bretzels étaient à la vente et la bière coulait à foison.

Finalement, on pourrait presque dire ville bavaroise 🙂

Helen

Helen

Helen, une ville chargée d’histoire

En me perdant du côté du musée historique de la ville, j’ai eu la surprise de constater que cette ville n’avait pas tout le temps était comme ça. En effet, elle ressemblait à toute autre ville américaine.

Helen before

L’histoire commence en 1968 alors que la ville est sur le déclin. Les entrepreneurs se réunirent alors pour essayer de trouver une solution. Ils firent appel à un artiste voisin qui vécut en Allemagne avant d’arriver aux Etats-Unis. Il re-dessina la ville entière en lui donnant un look allemand, comme décrit plus haut. Janvier 1969, les travaux commencèrent, amenant non seulement une nouvelle vie à cette ville mais également une économie ascendante à travers de nouveaux jobs pour les habitants.. Tout le monde participa à cette rénovation pour offrir le village que l’on peut découvrir aujourd’hui. De nouvelles allées furent créées et même les enseignes typiques américaines furent redisgné pour s’accorder au nouveau style. Amenant un certain charme.

Helen before

Mais il ne s’agit ici que de la dernière histoire en date de ce village. Helen s’est en effet réinventée à travers les décennies. Ville indienne du comté de Cherokee, elle fut abandonnée quand une ligne de trains fut construite (avec l’approbation des villageois) pour rejoindre Savannah au Tenessee. Des colons « blancs » s’y installèrent alors.
En 1828, elle devient ville minière quand de l’or a été découvert dans les Dukes Creek du village Nacoochee. A partir des années 1930, elle fut de plus en plus désertée, n’ayant plus rien à extraire. Laissant derrière elle, en 1961,  un village fait de pierre…jusqu’à sa renaissance en 1968 donc.

Je suis rentrée après avoir visité Helen et j’ai écrit cet article en cinq minutes. Enfin non, peut-être plus. Il fallait bien approfondir mes recherches pour l’aspect historique de cette petite ville originale !
Si un jour vous vous rendez en Géorgie, je ne peux que vous conseiller de vous y arrêter pour une journée de détente et de dépaysement. Une ville européenne aux Etats-Unis, ce n’est pas tous les jours ! Et de nombreuses activités sont mêmes disponibles pour qui sait où chercher.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *