Dans les yeux du Vélo Gîte de Valence :
pour une petite pause insolite

vélo gîte valence
© Vélo Gîte Valence

Je vous en parlais dans notre premier récit sur la Via Rhona entre Drôme et Ardèche, il y a à Valence une escale bien sympathique pour qui parcoure les pistes cyclables longeant le Rhône. Un vélo gîte ! Intrigant n’est-ce pas ? Et en même temps tellement logique, bien pensé et pratique. Quand on nous en a parlé la première fois, on s’est dit que c’était carrément l’occasion de souffler un peu après une première journée à pédaler.

Et puis nous avons rencontré Bruno, fondateur du vélo gîte avec Marianne. Et de cette rencontre est ressorti un très bon feeling qu’on avait envie de vous partager. On ne rencontre pas tous les jours des gens comme ça 🙂

 

L’origine du vélo gîte de Valence

               Quand le hasard fait bien les choses

Il s’agit en vérité d’un établissement tout récent, qui a ouvert en juillet 2017 seulement ! Mais d’où leur est venu cette idée ? Car au final, c’est bien la première fois qu’on entend parler de ce concept de « vélo gîte ».

« Il y a eu plusieurs concours de circonstances ! Nous connaissons et aimons énormément le voyage à vélo, je (Bruno) ne savais pas trop quoi faire professionnellement en arrivant sur Valence. Le camping de la ville avait fermé et nous voyions régulièrement des cyclo-voyageurs passer sur la Viarhona… Alors on a vite pensé qu’ouvrir un hébergement à petit prix pouvait être une idée sympa 😉 »

Et ça l’est, en effet. Après une grosse année de travaux, le vélo gîte ouvrait ses portes ! Il faut dire qu’il y en avait des choses à rénover. Le bâtiment datant de 1963, il était clairement dans son jus. Bruno et Marianne ont été séduit par le côté « vintage » du bâtiment, mais clairement il y avait du boulot. TOUT était à rénover. Pour y être allés, on peut vous dire que ce fut un vrai travail de titan. Tout a été remis en état, on n’a vraiment pas l’impression d’entrer dans un bâtiment en ruines. C’est beau, c’est neuf, ça donne envie et on y passe clairement de bons moments détente dedans.

Et, cerise sur le gâteau, même la décoration est raccord avec le thème du vélo :

Via Rhona vélo 2018 regard lointain

 

               Un métier passionnant fait de rencontres

C’est le genre de métier passion qui fait que l’on aime se lever le matin ! On n’a pas la pression, on est son propre patron et c’est à nous de gérer. Bruno nous le dit lui même, pouvoir travailler chez soi c’est ce qu’il y a de mieux. Il aime pouvoir tout gérer de A à Z que ce soit les tâches du quotidien comme le nettoyage des WC ou la communication à réaliser. Sans oublier les travaux d’entretien, la décoration, l’accueil… tout le motive !

« L’été, ce boulot a un petit côté « vacances » au quotidien ! »

Et on le comprend ! Du soleil, de nouvelles personnes rencontrées, la possibilité de découvrir de nouvelles choses,,. Ça donne envie. Bruno et Marianne nous avouent même que les voyageurs à vélo sont très agréables à accueillir. Qu’ils sont généralement sympa, plutôt calmes et respectueux. Ils ont toujours pleins de choses à partager.

Ça fait plaisir à entendre ! Ça montre qu’il y a encore du respect et du partage et que tout n’est pas en mode « pressé ». Partir en vacances c’est se détendre et en vélo c’est aussi prendre son temps. Prendre le temps de tout d’ailleurs : d’admirer le paysage, de rencontrer les gens, de se poser au bord de l’eau…
Tout ça, nous l’avons ressenti puissance 1000 pendant ces 10 jours de voyage. On n’avait jamais ressenti ça avant dans nos roadtrips où il est facile de rejoindre un point donné en peu de temps. Et facile aussi parfois de râler (même si, on l’avoue on a râlé quand même en pédalant 😉 ). Mais on a eu l’impression de plus en profiter.

Une rencontre insolite le temps d’un instant

On a accueilli un jour un jeune de Chaumont (52) qui voyageait à vélo en plein mois de décembre dans l'idée de sillonner la Drôme provençale. C'était sa 1ère expérience. Il venait d'arriver en train à Valence, il faisait hyper froid. Son vélo (un tank !) modèle femme acheté en grande surface, beaucoup trop petit pour lui, il avait presque les genoux qui remontaient sous les aisselles, un sac à dos dans le dos et un autre sur le torse comme les backpackers dans les transports en communs, des garde boue plastique qui frottaient les gros crampons de ses pneus (brrrrrrrrrrr) et surtout surtout, il n'avait ni téléphone portable, ni même d'adresse mail ! Je l'ai accompagné sur la Viarhona en lui conseillant d'aller plein sud, il était hyper motivé. Mais du coup on ne sait jamais ce qu'il est devenu...

La passion du vélo

Bruno est un véritable passionné du vélo. On ne s’en étonnera plus trop maintenant. Il en fait depuis l’âge de 16 ans. Ce qu’il préfère dans ce sport ? Et bien justement, pas le côté sportif, mais plutôt l’aspect aventure, le côté culturel et découverte du territoire ! Tout ce qu’on prône chez Regard Lointain ça tombe bien !

Et quand on lui demande de nous citer ses plus beaux parcours ou ses plus belles expériences, impossible pour lui de n’en citer qu’une ! Attention la liste est longue…

« Pfffff, j’hésite; un tour du monde de 34 000km, 6 mois en Australie, un voyage Geneve-Cap Nord, un tour du Benelux, 6 semaines en Islande, 3 mois en Amérique du sud, 2 traversées des Alpes et plein plein de petits trips en Europe et en France. Globalement, tous les trips en groupe restent d’excellents souvenirs. »

On vous avait prévenu non ? Son parcours laisse rêveur et donne bien envie. De quoi donner des idées à chacun 🙂

vélo gîte valence
© Vélo Gîte Valence

               Conseils de passionnés : Bruno et Marianne vous guident

Vous n’avez jamais tentés l’expérience à vélo ? Le plus simple pour commencer c’est de partir juste un week-end autour de chez soi avec du matériel de prêt. Histoire de commencer petit et se familiariser avec cette nouvelle forme d’aventure. Puis ensuite, partir de plus en plus loin. Avec un peu de bon sens le voyage à vélo s’apprivoise vite.

Et la Via Rhona alors, pourquoi la tenter ? « Parce qu’elle est là ! » s’exclame Bruno en rigolant.
« Franchement j’ai une préférence pour la portion allant du glacier du Rhone jusqu’au Valais en Suisse, même si ce n’est pas officiellement la Via Rhona. Je connais presque par cœur la portion Genève – Valence. C’est un tracé sans difficulté majeure, facile à appréhender et organiser. C’est un peu tout l’inverse de la grande aventure vous diront certains, mais c’est cela aussi les vacances !
Bon trip à tous ! »

Maintenant plus de mauvaises raisons pour se lancer ! Vous avez toutes les informations nécessaires pour partir avec en prime un joli logement qui vous attend sur Valence.

 

Si tu as déjà séjourné au vélo gîte de Valence, n’hésite pas à nous faire un retour et à tout nous raconter en commentaire. Ça ne pourra que motiver encore plus ceux qui hésitent à s’y rendre. Mais franchement j’en doute, ce lieu a tout pour plaire 🙂

Tags from the story
, , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *