Bilan après 3 mois de roadtrip aux USA

Oncle Sam

Article complètement personnel où je vais vous dévoiler clairement ce que m’a coûté mon voyage aux USA.
Pour montrer que c’est possible, qu’en faisant certains choix il n’y a pas besoin de dépenser des cents et des milles et aussi, soyons honnêtes, pour vous donner envie d’y aller également. C’est parti pour un bilan de mon roadtrip aux USA.

En chiffres

Etats visités et découverts : 6 – Californie, Utah, Texas, Géorgie, Illinois, New-York
Etats traversés : 12 – En plus de ceux cités au-dessus se rajoutent le Nevada, la Louisiane, le Mississipi, l’Alabama, l’Ohio, la Pensylvanie. Je compte seulement les états traversés en bus et non survolés en avion 😉
Familles rencontrées : 6. A savoir que je suis restée pour travailler chez 5 d’entre elles et que la dernière m’a gentiment hébergé plusieurs nuits pour m’aider.
Sites touristiques : 15 – Mélange de parc, de buildings, de statue, de lieu naturel…
Heures de routes : 63h sur place, 95h en comptant l’avion aller-retour. Les 63h comprennent autrement les déplacements entre chaque état que ce soit en avion, en bus ou en train.

Trajet roadtrip USA

Objectifs et coups de cœur

Comme j’en parlais dans mon article sur le début de mon roadtrip aux USA, je suis partie dans l’intention de découvrir le mode de vie des Américains tout en visitant ce pays. Bilan après trois mois, je ne suis pas déçue, j’ai vraiment rencontré les purs américains et leur façon de vivre. Comme j’en parlais avec d’autres personnes étant partie dans ce pays également, à l’inverse d’eux, j’ai vraiment été confronté aux us et coutumes des locaux. J’ai pu apprendre beaucoup plus sur leurs routines et façons de faire. Ne serait-ce que le déroulement de leurs mariages, l’heure de leur repas le soir, leurs hobbies, leur consommation alimentaire…

C’est donc un bilan plus que positif et en accord avec mes attentes.
Emotionnellement parlant, j’ai rencontré des personnes avec qui je resterai en contact et que je retrouverai avec plaisir lors de mes prochains séjours aux USA –que j’espère dans un futur proche.
Vivre au cœur des habitants d’un pays, c’est se confronter à une autre culture même si pour le coup celle des USA est assez similaire à la nôtre. Mais il y a toujours des différences qui manquent.

Mes coups de cœur

Une question que beaucoup de personnes m’ont posée à mon retour alors je vous fais part également de mes réponses.

Ma famille coup de cœur a été pour Betina et Cliff au Texas, ce n’est pas un scoop et je pense que c’est même assez évident pour ceux qui me suivent depuis le début. Je leur ai quand même consacré un article entier !

Forêt Nationale Chattahoochee

Mes paysages préférés ont été en Géorgie lors de mes balades dans la forêt nationale Chattahoochee. Des randonnées de tous niveaux, des chutes d’eau magnifiques et uniques ou encore des vues à couper le souffle. C’était un lieu reposant, calme, tranquille que je vous recommande sans hésiter.

La nourriture que j’ai préférée. Et bien impossible de faire un choix tellement j’ai fondu en mangeant des corn dog et à quel point je me suis régalé avec le barbecue. D’ailleurs c’est le repas typique des mariages américains Étonnant non ?

Ma découverte préférée reste l’apprentissage du dessin sur cuir. Grâce à ma famille dans l’Illinois qui pratiquait cet art, j’ai pu faire mes premiers pas et réaliser un bracelet médiéval. L’espace d’un instant je me suis retrouvée comme dans Into the Wild où, à l’instar de Christopher McCandless j’ai gravé mon périple aux Etats-Unis.

Dessin sur cuir

Mon expérience la plus insolite est bien évidemment le cour de tir. Je l’ai pratiqué deux fois. Une première fois au Texas sur cible proche et lointaine. Et la deuxième fois dans l’Illinois, mais cette fois-ci sur citrouille. Alors que la première fois a été plus instructive et sérieuse, la deuxième fut plus ludique. Je n’ai pas de préférence mais en allant aux USA c’est une expérience à ne pas louper.

Ma ville préférée et de loin c’est Chicago ! Je me suis sentie toute petite dans ses rues avec ses immenses buildings, j’ai été bluffé par les différents paysages qu’elle nous propose. J’ai adoré découvrir ses quartiers, son lac, ses plages… C’est peut-être une ville avec moins de sites touristiques, mais pour moi elle est plus intimiste, plus belle aussi.

Sunset Chicago

Mon activité adorée tout le long de mon voyage a été d’admirer les couchers de soleil que proposent ce pays. J’ai vraiment été impressionné, ils étaient d’une incroyable beauté, peu importe où on se trouve aux USA d’ailleurs. J’en ai vu de toutes les couleurs possibles et à chaque fois je suis restée muette d’admiration. A faire à tout prix et pas seulement là-bas, même à deux pas de chez soi ! On en profite rarement assez…

Ma découverte touristique la plus forte a été la visite du mémorial du 11/09. Haute en émotions et pleine de frisson. C’est le genre d’endroits qui nous atteint sans qu’on sache pourquoi…
Et la plus belle découverte touristique à mes yeux c’est le Parc de Piedmont à Atlanta, ou Central Park à NYC ou encore la montagne Starved Rock dans l’Illinois. Ou bien la High Line à NYC à nouveau… bon ok il y en a trop.

Central Park

Températures

Seulement pour rigoler.
La température la plus haute atteinte a été au Texas, 90°F soit environ 32°C fin septembre ce qui reste assez élevé. Et sans vent, je peux vous dire que c’est peu respirable et très moite 😉
Ils peuvent monter jusqu’à 122°F l’été au Texas, ce qui avoisine les 50°C pour nous !

La température la plus basse fut dans l’Etat de New-York près de Buffalo où l’on est passé de 20°C le matin à -10°C le soir et 20cm de neige ! Le ressenti était même de -16°C, je vous laisse imaginer…
D’ailleurs, petite anecdote que cette famille m’a racontée, en 2014 il a fait tellement froid qu’ils ont atteint les -35°F !! Oui, oui fahrenheit ! En sachant que 30°F équivaut à 0°C, je ne pensais pas que ce soit possible d’aller dans les négatifs pour eux et pourtant si ! Ce qui fait un petit -40° pour nous… Pas mal non ?

Bilan financier

Le plus important j’imagine. Ou en tout cas celui qui arrive clairement en tête lorsqu’on décide de partir pour un voyage de plusieurs mois.
Je vais donc vous donner le coût total de ce voyage mais également vous le détailler pour que vous ayez clairement conscience où se positionnent mes dépenses.

Le coût total de mon voyage de trois mois aux USA s’élève donc à 2 588€ ce qui, soyons francs l’un envers l’autre, n’est clairement rien du tout. J’ai rencontré d’autres voyageurs durant mon périple et leur budget se situait plus vers les 6 000 voire 8 000 euros.

Effectivement c’est peu comparé à eux. Alors, est-ce que je me suis trop limité dans mes dépenses ? Est-ce qu’eux à l’inverse sont trop allés dans l’excès ? Ni l’un ni l’autre ! Il ne faut juste pas oublier que j’ai choisi de partir en vivant au plus près des locaux c’est-à-dire directement dans des familles comme j’en parle plus haut. Je n’avais donc pas ou très peu de dépenses en logement, nourriture, déplacement ou location de voitures. C’est un choix personnel et chacun voyage à sa façon.

Détails des dépenses

Avant le départ

Billet avion : 720€ A/R – En sachant qu’il est possible de faire moins. Pour ma part je suis arrivée à Los Angeles et partie de New York. Or les prix sont moindres si l’aller-retour se fait du même aéroport. C’est donc important de le prendre en compte, surtout pour les petits séjours.

Sacs voyag road trip usa

Visa touristique : 14€ – Il faut impérativement le réserver par le site ESTA et demander plusieurs semaines à l’avance pour être sûr qu’il nous soit donné et autorisé. Il faut répondre à une série de questions (en anglais) et après un dépouillage de leurs part, ils nous répondent positivement ou négativement quelques jours voire semaines après, selon la demande.

Vêtements et sacs : 172€ – Pour ma part, ayant décidé de voyager en sac à dos que je n’avais pas, j’ai dû m’en procurer un de 60L + 10L. Cela équivaut à 20kg maximum une fois rempli à bloc. C’est plus pratique pour se déplacer même si je pense que je prendrais plus petit la prochaine fois. Dans ces 172€ il y a donc mon gros sac à dos de 60L, un sac à dos plus léger de 20L, une housse d’ordinateur portable facile à ranger et des vêtements polaires + doudoune.

Assurance : Pour ma part aucunes dépenses, car avec les cartes premium, l’assurance est comprise. Je n’ai donc rien dépensé. Par contre, si vous souhaitez plus de renseignements, je vous invite à aller faire un tour sur les sites Chapka et AVI qui sont très bien et adaptés à tout type de voyageurs.

Nous avons donc un total avant voyage de 906€. Passons maintenant à la partie même du voyage que je vais vous détailler.

Durant le voyage

Transports : 573€ – Cela comprend les déplacements en bus, en avion, en train et en métro. Oui j’ai pratiquement tout essayé…
Repas : 381€ –  Que ce soit courses ou restaurants
Logement : 114€ – A savoir que je n’ai fait que deux auberges différentes. Le reste du temps j’étais soit hébergé par les familles, soit par des amis.
Souvenirs : 284€ – En tout genre évidemment 😉 Budget assez élevé je le reconnais et pourtant je me suis limité. Mais entre les cartes postales, les timbres, les souvenirs pour la famille… on se fait souvent avoir.
Achat sur place : 350€ – Cela inclut les activités extras telles que concerts, matchs, festival… Mais également le téléphone américain que je me suis procuré ou des courses hors consommation alimentaire.

Nous avons donc un total de 1 682€
Oui ce n’est rien mais j’ai fait un choix et c’est une façon de voyager qui ne convient pas à tout le monde.

Bilan négatif

Parce qu’un voyage ce n’est pas que tout beau, tout sourire. Il y a aussi de mauvais côtés qui entrent comptent. Surtout lors d’un voyage de plusieurs mois. Il y a forcément des moments de doutes, des moments de pleurs, de colère, des imprévus, des personnes qui viennent gâcher votre gaieté, des moments de craquages… la liste est longue ! Il ne faut pas croire qu’un voyage n’est fait que de bonheur et de joie. Mais vous savez quoi, c’est dans ces moments parfois de rude épreuve qu’on en apprend le plus sur soi !

Des rencontres difficiles

Cathédrale NYC
Cathédrale NYC

Je retiens donc de ce voyage quelques passages disons « négatifs » et c’est intéressant, car ils sont particulièrement arrivés au début et à la fin de mon voyage. Je ne pense pas que ce soit par hasard.

La première famille sur laquelle je suis tombée n’était pas la meilleure pour moi. Nous n’avions pas le même trait de caractère, le même trait d’humour, ils me mettaient mal à l’aise ce qui accentuait mon impression d’avoir fait le mauvais choix de partir aussi longtemps. Déjà, c’était une famille Hindou ! Et même si je n’ai rien contre eux, j’avais tellement hâte de rencontrer une famille américaine que j’ai été un peu déçue je l’avoue. Du coup, c’était déjà dur de quitter ma famille et mes amis et cette première rencontre ne m’a pas aidé. J’ai donc écourté mon séjour avec eux et ce fut pour le mieux, car au Texas, j’ai fait ma plus belle rencontre humaine des Etats-Unis.

Et pour finir ce voyage, ma dernière famille n’était pas non plus en accord avec moi-même. Surement peut-être parce que je rentrai bientôt et que j’étais moins enthousiaste. Mais encore une fois je me sentais mal à l’aise, ils parlaient peu et étant de manière timide j’avais du mal à trouver ma place. Même si c’était une famille adorable, ils m’ont fait découvrir de nouvelles choses. Mais j’avais juste l’impression d’être là simplement pour faire le travail à leur place.

Un apprentissage personnel

Rockfeller Center

Pour le reste, je me suis rendu compte qu’après minimum deux semaines passées au même endroit, une routine s’installait. Et moi qui ait horreur de ça, j’avais juste envie de la fuir. Du coup, mon choix de ne pas rester plus de trois semaines par famille pour voir un maximum d’endroits aux USA en trois mois, me convenait parfaitement 🙂

Je me suis aussi aperçue que même si j’aime beaucoup voyager seule ne serait-ce que pour les rencontres qu’on fait et l’apprentissage qu’on découvre de soi, je suis plus à l’aise et moi-même quand je suis avec des personnes que je connais. Je me lâche plus lorsque je rencontre alors des inconnus. Et pour mes prochains voyages, j’ai envie de compagnie !

J’avouerai que c’est tout. M’étant rendue dans ce pays à une période peu touristique, j’ai évité les heures de queue pour visiter les sites ou aller dans des restaurants. La même chose pour trouver un logement. Les prix n’étaient pas trop excessifs de manière générale et les habitants sont extrêmement gentils !

Je ne peux que vous conseiller de vous lancer. Vous verrez que vous êtes souvent bien plus fort que vous ne le pensez. Et vous allez vivre une expérience incroyable. Surtout ne pas oublier que partir seule ne veut pas dire voyager seule.

Mots-clés qui ont permis de trouver cet article:

  • road trip famille usa

2 Comments

  • Super article, très intéressant ! Étant moi même en train de préparer un voyage au long-court aux États-Unis avec mon amoureux, je trouve ça super encourageant de savoir qu’on peu vivre si longtemps sur place avec si peu d’argent, car notre crainte principale c’était de ne pas avoir assez de fonds.
    Tu faisais quoi comme boulot pour les familles ?
    Tu as trouvé ces jobs par quel biais ?
    Merci de tes réponses 🙂

    • Merci 🙂
      Oui, j’aime les voyages alternatifs ou tu te déplaces autrement que par les moyens habituels. Alors franchement foncez ! J’ai adoré ce pays et je ne peux que vous conseiller d’y aller.
      Pour les boulots auprès des familles c’était très varié : aide avec les animaux, jardinage, travaux dans la maison, aide à l’organisation d’événements… Tu découvres vraiment de nouvelles choses.
      Les familles je les ai trouvé via le site workaway mais il y a aussi helpx dans le même genre. Beaucoup de familles acceptent les couples aussi. Sinon tu as également le site wwoofing où là tu travailles essentiellement dans des fermes.
      Si tu veux plus de renseignements ou des contacts, n’hésites pas à venir me voir en privé ce sera peut-être plus simple 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *