Randonnées en Géorgie aux Etats-Unis

Géorgie - Blood Mountain Loop

Après trois semaines passées en Géorgie aux USA, j’ai eu envie de partager avec vous cet état que j’ai eu l’occasion de visiter un petit peu. Je dis un petit peu parce que concrètement la Géorgie fait presque la taille de la France, donc c’est comme si je n’avais visité que le Nord de chez nous. Je suis bien loin de tout connaître sur cet état ! Je me concentre sur les randonnées, car c’est bien l’activité que j’ai le plus pratiqué là-bas tant il y en a à faire.

Géorgie randonnée
Petite pose tout en profitant de la vue 🙂

Les montagnes et le sentier des Appalaches au sein de la forêt nationale Chattahoochee

Drôles de noms n’est-ce pas ? Ce n’est pas sans oublier que les natifs américains sont indiens et non colons. Du coup, on retrouve ces influences indiennes de partout aux Etats-Unis, comme ici en Géorgie. Je vous en parlais d’ailleurs déjà dans mon article sur Helen.

Cette forêt est immense et ne s’arrête pas aux frontières de la Géorgie. Elle s’étend en effet jusqu’à l’état du Maine au nord des Etats-Unis, soit 3 510 km. Il faut d’ailleurs compter six mois pour la traverser en entier et nombreux sont ceux qui s’y lancent, en solo, en famille, entre amis…

Pour ma part, je me suis contentée de cette petite partie accessible en Géorgie, même si la tentation est grande de tenter ce périple à mon tour. Mais il y avait déjà tant de randonnées à faire que je n’ai même pas pu toutes les fouler. En voici donc un récapitulatif.

Raven Cliffs Trail

Géorgie randonnée

Une jolie randonnée de cinq miles (soit huit km) qui a l’avantage de recueillir en son sein une falaise munie d’une cascade. Une randonnée qui se transforme vite en escalade puisqu’après avoir apprécié la vue au pied de la chute d’eau, on peut grimper jusqu’au sommet pour au choix être pris de vertige ou être éblouie par la vue qui s’offre à nous. On passe alors de l’autre côté de la falaise, là où la cascade prend sa source. Et croyez-moi, quand je dis que c’est de l’escalade, je ne plaisante pas. On remercie alors les racines des arbres ou les gros rochers bien implantés pour ne pas tomber. Mais ça vaut le coup, après l’effort le réconfort comme on dit et c’est toujours agréable de se poser après une longue marche à mi-parcours.

Géorgie randonnée

Géorgie randonnée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Durée
2h-3h pour les plus rapides.
Mais il est également possible de plus prendre son temps, de rester pour camper une nuit – ou plusieurs. Ou bien encore de s’égarer du chantier pour apprécier toutes les saveurs de cette randonnée.

Duke Creek Falls

Si vous aimez les cascades mais n’avait pas envie d’y passer des heures avant de l’admirer, cette randonnée est faite pour vous ! Elle ne dure en effet que 1.5 miles et on arrive très vite à cette cascade. Cela n’enlève rien à son charme. D’ailleurs, d’autres aventuriers ont créé de nouveaux passages pour accéder à son flux et avoir des paysages inédits. N’hésitez pas à les prendre, même si la pente est rude, c’est toujours un régal de se rendre là où personne –ou presque- ne s’est rendu jusqu’à maintenant.

Géorgie randonnée

Ma seule frustration, une fois arrivée à la cascade, c’est de ne pas pouvoir s’y rendre complètement à son pied. Des barrières sont présentes et personnellement j’aurais aimé pouvoir me rendre plus proche et déambuler à travers les rochers.
C’est d’ailleurs pour cela que les sentiers alternatifs sont intéressants et que j’y ai pris plaisir. J’avais l’impression d’avoir 12 ans à nouveau à me prendre pour une aventurière qui découvre les trésors cachés de la forêt.

Durée
1h aller-retour. Plus si vous restez pour admirer la vue. Parfait pour se dépayser le temps d’un instant. A savoir que le parking coûte quatre dollars.

Blood Mountain Loop

Géorgie randonnée

On rentre cette fois-ci complètement dans le cœur du sujet puisque ce circuit arpente directement le sentier des Appalaches. Mais si l’on n’a pas envie, ou si l’on ne peut pas –comme c’était mon cas- faire le sentier en entier, il est en revanche possible d’en faire quelques parcours à la journée ou sur plusieurs jours/semaines.
Nous avons donc jeté notre dévolu sur la Blood Mountain Loop du fait de sa longueur, 6 miles et de sa difficulté modérée. Mais nous sommes allées de surprises en surprises.

Tout d’abord, nous avons découvert au fil de nos rencontres pendant le parcours que nous grimpions sur l’un des pics les plus hauts, des différentes randonnées qui arpentent le sentier et ceci sur une distance courte. Ainsi, en seulement 2 km, nous avons « escaladés » 1 372 mètres. Autant vous dire que nos cuisses, nos fesses, nos mollets ont souffert… Mais comme souvent lors des randonnées, le résultat une fois au sommet vaut vraiment le coup. Et la vue est tellement imprenable qu’on en oublie notre douleur.

Deuxième embûche sur le parcours et pour le coup de notre faute c’est que nous nous sommes perdus. En suivant un autre groupe qui effectuait la randonnée, nous avons moins fait attention aux directions et pris à droite au lieu de gauche. Ainsi, nous avons rallongés notre randonnée de plusieurs kilomètres et donc de plusieurs heures. Au final, c’est près de 18 km au lieu de 10 que nous avons parcouru en l’espace de 6 heures. Il faut dire que ça grimpe et que notre détour comportait beaucoup de montées et de descentes. Nous avons donc dû les effectuer deux fois pour revenir au bon endroit.
Malgré tout, pas de regrets, nous avons bénéficié de jolies vues à travers les montagnes. C’était très reposant, relaxant et agréable à traverser -malgré la douleur et la fatigue qui se faisaient sentir. Et puis c’est ça l’aventure et ça reste de bonnes anecdotes au final.

Géorgie randonnée

La moralité de ce petit crochet c’est qu’il faut toujours être vigilant lors des randonnées. Surtout aux croisements, en sachant que cette excursion conduit jusqu’au Maine avec plusieurs sentiers disponibles. On peut donc se retrouver facilement sur une autre randonnée sans s’en rendre compte. Ne pas retrouver son point de départ –et accessoirement là où est garé notre voiture- ou encore se perdre à plusieurs kilomètres sans savoir où on est. Tout en gardant à l’esprit que même si cette route est assez empruntée par des randonneurs, ce n’est pas forcément le cas des habitants. Il peut donc être difficile de demander son chemin ou de l’aide.

Pour ma part je n’ai donc fait qu’une seule des boucles possibles du sentier des Appalaches mais d’autres sont disponibles. Elles comportent des distances et des difficultés plus ou moins élevées. Vous pouvez consulter le site des randonnées d’Atlanta pour plus de détails.

Durée
3-4h suffisent en théorie si l’on respecte les indications.
Mais encore une fois, vous pouvez sortir de temps en temps des sentiers et explorer plus loin. Si vous n’avez pas de soucis avec l’orientation je ne peux que vous le conseiller.

Retrouvez la suite de l’article pour tout savoir sur Atlanta et la Géorgie des USA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *