J’ai eu l’occasion à plusieurs reprises d’être en contact avec des personnes Amish et ce peu importe où je me trouvais aux USA. On m’en a parlé, on allait dans leurs magasins, on échangeait avec eux… et j’ai découvert une culture totalement inconnue pour moi. J’avais donc très hâte d’en parler à mon retour, car c’est vraiment un peuple fascinant. Quelle ne fut donc pas ma surprise de voir qu’en fait presque tout le monde autour de moi les connaissait déjà. Niveau culture O.
Allez, au cas où tu es dans le même cas que moi, je t’explique en détails qui sont ces Amish.

Je tiens à préciser que par respect de leur façon de vivre, je ne publierai aucune photo d’eux puisque de toute façon je n’en ai pas. En effet, il est interdit de les prendre en photo. Ils sont contre ces pratiques et tiennent à leur intimité.

 

Un peuple fait de simplicité

Tout chez eux met en avant une façon et une culture de vie très différente de la nôtre. Surtout quand on sait qu’ils vivent dans un pays occidental ayant une façon de faire très proche de nous Français.
Que ce soit leurs vêtements, leurs coupes de cheveux, leur façon de se déplacer, les maisons dans lesquelles ils vivent… on remarque tout de suite leurs diversités de vie.

Une culture distinctive

Amish dollEn quoi les Amish sont-ils donc différents de nous ?
Pour commencer leurs apparences. Ils ne s’habillent qu’avec des vêtements sombres : noir, bleu foncé, violet foncé… et de façon très simple. Ils ont tous la même tenue, sans extravagance dans un souci de ne pas encourager les discriminations. Ainsi, on retrouve une robe ou une jupe pour les femmes et un ensemble veste et pantalon pour les hommes. Les femmes sont tenues également de porter une sorte de chapeau pour recouvrir leurs cheveux.
De plus, alors que les hommes ont le plus souvent une coupe au bol avec une barbe assez longue, les femmes ne peuvent se couper les cheveux. Elles ont donc une crinière apparemment magnifique que je n’ai jamais eu l’occasion de voir, chapeau sur leur tête oblige.

A cela s’ajoute leur rythme de vie.

Amish trailEn effet, le peuple Amish vit uniquement de produits sans électricité. Ils ne se déplacent donc pas en voitures, mais à cheval ou en calèche et chariot.
Chez eux c’est le même principe, chauffage au bois et pas de lumière hormis celle de la lumière naturelle. Cela exclut aussi tous les appareils électroniques. Ils mènent une vie que l’on pourrait connoter d’« à l’ancienne », cultivent eux-mêmes leur produits et s’échangent les services entre eux.
Ils vivent alors le plus souvent qu’entre peuple Amish même si cela ne les empêche pas d’être amis avec d’autres personnes. Mais ils ont une école et des commerces Amish et possèdent le plus souvent tout un quartier qui leur appartient.

 

Une culture de gentillesse et de respect

De par leur rythme de vie, le peuple Amish ne connait pas ou presque la compétition, la discrimination…et tendent à respecter les autres et leur travail. Ce seront les premiers à vous aider en cas de soucis.
Ce sont aussi les personnes les plus souriantes que j’ai vu de ma vie. A chaque fois que j’en croisais un, c’était comme si d’un coup tout tournait autour de moi. Ils se fendaient en sourire, en salut, en bonnes paroles. C’est très agréable à vivre.

J’ai même remarqué que les Américains n’hésitent pas à faire de même avec eux alors qu’ils ne le feraient pas avec d’autres de leurs compatriotes américains. Et ce même s’ils ne les connaissent pas. Un petit rien qui fait pourtant très plaisir et qu’on pourrait facilement faire dans la vie de tous les jours.

 

Vivre avec eux, c’est se rendre compte qu’il suffit d’un rien pour être heureux. Et que la simplicité ne rime pas avec ennui. Une des familles chez qui j’étais m’a même carrément dit que cela lui avait ouvert les yeux. Elle a vécu avec eux une semaine afin d’apprendre à mener des chevaux en calèche et elle s’est rendu compte qu’elle était heureuse de vivre de cette façon. Quand elle a fait la comparaison avec sa vie actuelle et la superficialité qui en est ressortie, la recherche de pouvoir, de réussite lui a sauté aux yeux. Elle a compris que son mari actuel ne changerait pas alors qu’elle ne se voyait plus de vivre de la même façon. Elle l’a donc quitté et cela lui aurait procuré un énorme soulagement. Une belle histoire en somme.
Amish farms

Un peuple travailleur et retiré

Afin de pouvoir vivre, les Amish se sont donc chacun spécialisé dans des activités manuelles et encore une fois sans électricité…. Ceci les aide à pouvoir vivre entre eux étant donné que chacun possède une compétence que l’autre n’a peut-être pas

Au fur et à mesure, ils ont donc créé des commerces où tout le monde peut aller maintenant -question de rentabilité surement. Le plus souvent bien sûr, leurs commerces se trouvent devant leur maison.  Au début, aucun panneau ne signalait leur présence et il était bien difficile de les retrouver ou de reconnaître leurs magasins, toutes les bâtisses se ressemblent. Ils ont donc fini par mettre des panneaux afin d’indiquer ce qu’ils font et vendent. Mais entre nous c’est encore bien difficile. Leurs panneaux sont petits et sans cartographie Amish, on se perd facilement. Ou alors il faut bien connaître les environs et être un habitué des lieux.

La diversité de leurs produits et services

Amish_dollsJ’ai eu l’occasion de parcourir leurs différents commerces et autant dire qu’ils font de tout et qu’ils sont très doués pour ça. Entre les commerces de sucreries (et de fudge hmm), les menuisiers, les maçons, les cultivateurs… ils ne s’arrêtent jamais. Et ils travaillent vite et bien. A tel point que cela fait grincer les dents des commerces « américains » qui y voient une concurrence néfaste. En effet, les Amish travaillent vite, ne comptent parfois pas leurs heures et surtout ils sont moins chers que ce que l’on peut connaître autrement. Mais ce sont des habitants américains tout de même.
Une de leur particularité également c’est l’élevage de chevaux. Etant donné que c’est leur « véhicule » principale, le choix est moindre. Et il n’y a pas une maison sans cheval. Qu’ils sont d’ailleurs très forts pour dresser. A cela s’ajoute des vaches, chèvres, brebis, poules, lapins…pour leurs besoins alimentaires.

 

A la découverte du sentier Amish
Si vous vous rendez aux USA, je vous invite à vous arrêter dans une de ces « portions » Amish -faute de meilleurs mots. N’hésitez pas à demander l’avis à un Américain qui vous conseillera avec plaisir. Bien évidemment, les Amish ne se trouvent pas (ou très peu) en ville et il vaut mieux s’écarter des grandes métropoles pour aller à leur rencontre. Le chemin Amish le plus grand se trouve dans l’Etat de New-York, près de Buffalo. Allez y faire un tour, vraiment, c’est très intéressant et on n’en ressort pas de la même façon quand on a discuté un peu avec eux. Ils sont d’une gentillesse communicative.
Vous trouverez sur ce sentier un magasin de jouet en bois où convivialité et bonne humeur sont présents. N’hésitez pas à partager avec la vendeuse, un pur moment de plaisir.

 

Je rajoute également que toutes ces informations sont celles que l’on m’a contées lors de mes rencontres aux USA. Il se peut que certaines soient erronées ou modifiées. J’ai bien essayé de chercher sur internet pour plus de véracité, mais avec tout ce que l’on trouve sur le web, ce n’est pas évident de discerner le faux du vrai. Je m’excuse donc à l’avance pour mes erreurs ou si j’ai pu blesser quelqu’un.

Commentaires

Commentaires