Et oui ! Dans cet article je ne parlerai pas de paysages, de ballades à faire ou d’endroits touristiques à voir absolument. Mon séjour ici a été fait d’expériences au contact de véritables Texans. Et j’ai eu envie de résumer les meilleures d’entre elles dans cet article, mon top 5 des expériences au Texas.

1- Voir un coucher de soleil

Sunset Texas

Je vous l’accorde et c’est bien vrai, le Texas n’est pas réputé pour ses paysages magnifiques. En effet, ce sont des déroulés de petites collines, agrémentés d’arbres et surtout de beaucoup de vaches. Mais il offre une vue sur l’horizon incroyable ! Et croyez-moi, avec un coucher de soleil c’est juste impressionnant tellement c’est beau. Durant ces deux semaines, j’ai pu en voir et aucun ne se ressemblait. Du dégradé de rouge au camaïeu de bleu en passant par un ton sur ton de jaune…

Ce qu’il y a de bien aussi c’est que chaque situation rend ces instants différents. Il est possible en effet de l’apprécier après une soirée en terrasse, sur la route en rentrant chez soi, lors d’une balade à cheval, à bord d’un bateau sur un lac… Un peu comme en France vous me direz et c’est vrai ! Mais être au Texas, je ne sais pas… ça rend le tout plus attirant.
Je ne les ai pas toutes testés mais vraiment je vous conseille de rester un peu plus tard le soir pour être éblouit de la sorte. Et puis ce n’est vraiment pas dur de rester tard le soir au Texas…c’est presque l’été toute l’année 😉

2- Manger du poisson chat -catfish

Catfish spécialité texaneUne spécialité Texane ! Qui l’eut cru, j’en fus la première étonnée.
Après tout, ça reste un poisson comme un autre, c’est juste le nom qui est marrant. Mais jamais j’aurai cru qu’on puisse en faire une spécialité. Du coup, à partir du moment où on m’en a parlé je n’avais qu’une envie, y goûter.

Et j’ai eu le plaisir de l’apprécier dans un restaurant typique américain, sans touristes. Vous savez ce genre de restaurant qui ne paie pas de mine mais qui regorge de mets délicieux.
Quoi qu’il en soit, je l’ai dégusté frit et pané, mais je sais qu’il se cuisine de pleins d’autres façons différentes. La friture est en fait une spécialité des Etats-Unis du sud. Tout ce qu’ils trouvent, ils aiment le frire. C’est ainsi que j’ai pu déguster du gombo frit ou des tomates vertes frites…

3- Voir un show de rodéo -rodeo bulling show

Rodeo bulling showCe fut ma première sortie au Texas ! Dès le soir de mon arrivée, histoire de me mettre dans l’ambiance.
Il faut savoir que non seulement il y a des shows de professionnels avec des prouesses impressionnantes ; mais certains shows sont locaux, où les habitants se réunissent pour le plaisir ou pour de petites compétitions entre eux. C’est à ce genre de show que j’ai pu assister et croyez-moi ça vaut le coup. C’est peut-être moins technique, mais au moins c’est authentique. Tous les âges sont représentés et certains enfants ont juste quatre ans ! A les voir comme ça sur des chevaux immenses pour eux, sans avoir peur et au contraire qui en  demande plus, c’est juste époustouflant. Ils sont prêts à y retourner encore.

Le show auquel j’ai assisté était fait de compétitions de vitesse et d’obstacles. Soit ils devaient passer entre des poteaux rapprochés, soit faire le tour de tonneaux, cette fois-ci espacés. Et le tout, chronométré. C’est juste frappant la vitesse qu’ils peuvent atteindre ou de voir à quel point les chevaux les écoutes. Au moindre claquement de langue, ils réagissent !

Dans tous les cas je vous le recommande. On s’en met pleins les yeux et si vous êtes amoureux de chevaux, vous aurez juste envie d’y retourner encore et encore.

4- Tester le cinéma en plein air et en voiture -drive-in cinema

Cinéma en voiture
Cette photo n’est pas de moi et date un peu d’ailleurs. Mais il faisait bien trop noir pour que je puisse en prendre.

Bon… je le reconnais, ce n’est pas une expérience uniquement Texane ! Mais c’est ici que j’ai eu le loisir de le faire. Moi qui suis fan de cinéma, je n’avais pas du tout pensé à le tester et c’est avec plaisir que ma famille Texane m’y a emmené.
Il faut d’ailleurs savoir que le drive-in a été inventé en 1932 dans le New-Jersey puis fut exporté dans différents états d’Amérique et notamment le Texas en 1938. Avec un début un peu timide, il est réellement devenu célèbre dans les années 50 et 60. Aujourd’hui il est beaucoup plus difficile d’en trouver un et certains centres ont ré ouvert il y a peu par pure nostalgie. Ce n’est plus aussi populaire, mais les américains aiment y aller de temps en temps en souvenir du bon vieux temps.

Le principe a également changé. Alors qu’avant le son du film sortait d’un mégaphone installé à côté des voitures, il faut maintenant se connecter à une certaine onde radio pour pouvoir entendre. Ça permet moins d’échange à mon goût. Alors qu’à la base ce système a été créé pour rassembler les gens sans se soucier du bruit qu’il y a et notamment du bruit des enfants. Maintenant cela est plus intime et cloisonné. Le principe du plein air c’est bien d’être avec d’autres personnes non ? Une aire de jeu est toutefois présente pour les marmots.

De découvertes en découvertes…

Corn dog

Pour le reste, cela fonctionne comme un cinéma classique. On paye son entrée à un prix très raisonnable, il y a différents écrans qui diffusent différents films à l’affiche et on peut s’acheter des snacks pour grignoter. C’est d’ailleurs ici que j’ai pu découvrir le fameux corn dog (un hot dog enrobé de pate à frire de maïs, le tout sur bâtonnet) dont je suis follement tombée amoureuse !

Et surprise, il n’y a pas qu’un seul film de programmé pour chaque écran mais deux ! Le tout pour le même prix donc cela vaut vraiment le coup d’y aller.
Pendant quelques heures j’ai eu l’impression de vivre dans un de ses vieux films américains (du style Grease) et ce fut vraiment génial !

5- Apprendre à tirer

AR-15LA grande expérience à faire parmi mon top 5 des expériences au Texas.
Celle qui faisait partie de ma bucketlist américaine et que j’ai eu le loisir d’essayer ici au Texas avec de vrais américains. Dans tous les cas, je comptais le faire, que ce soit en ville ou dans des centres spéciaux de tir. Mais j’ai eu le plaisir de le réaliser en pleine nature, de tester différents fusils et d’être conseillé par des amoureux des pistolets ! Car oui, les texans tiennent à leur arme de défense et pour être capable de bien l’utiliser lors du moment venue (à savoir, s’ils se font attaquer) ils s’entraînent ! Et ça s’est vu qu’ils prenaient plaisir à m’expliquer le fonctionnement. C’est beaucoup plus complexe que ça n’en paraît.

Des indications indispensables

Et oui ! Ne pas oublier qu’avec ça dans les mains, on peut ôter des vies ! Ils insistent donc sur la sécurité. Ne jamais déclencher tant que l’on n’est pas sûr. Souffler avant de tirer pour être détendu et viser correctement. Tenir le manche du fusil bien calé contre son épaule. Mettre les munitions de la bonne façon et surtout ne jamais viser une personne quand on n’a pas l’intention de tirer. Même si le fusil n’est pas chargé, même si c’est intentionnel, même si la sécurité est activée…on ne sait jamais ce qu’il peut se passer. Autrement dit, quand on porte un fusil entre deux tirs, il faut le diriger vers le sol. Ça paraît logique en effet, mais ça ne l’est pas forcément au moment où on l’a dans les mains.

12 guage shortgunLes derniers conseils donnés sont évidemment le port du casque. Tirer fait énormément de bruit. Et quand on a l’intention de le faire pendant une demi-heure voire plus, il vaut mieux protéger ses oreilles fragiles (surtout les miennes) si on ne veut pas se retrouver avec un bourdonnement pendant une heure.

Et enfin le contre coup après avoir tiré. Je me doutais que cela allait arriver. Tirer demande beaucoup de puissance et du coup si on ne retient pas assez le fusil, il vient heurter au choix votre épaule ou votre bouche. Le mieux est donc de le caler confortablement contre votre épaule et d’anticiper cette force déployée en tirant pour la canaliser.

Et différentes sortes de pistolets

Colt 45 ruger versionJ’ai également pu tester différentes sortes de fusils et c’était ça au final le plus intéressant. Chaque pistolet est unique. On ne le charge pas de la même façon, la sécurité ne se trouve pas au même endroit, le poids diffère et requiert parfois plus d’attention. Il peut être très petit comme les 9mm ou à l’inverse très grand du genre sniper ou carabine.
J’ai pu expérimenter différentes positions de tir. Assis avec le fusil posé au sol ou sur une table pour des cibles lointaines. Les bras tendues et debout pour des cibles rapprochées. Ou encore le fusil contre son épaule pour viser correctement.

Qu’on soit pour ou contre le port d’arme c’est clairement quelque chose à faire ! Sur le moment, j’ai vraiment vécu une superbe expérience et j’y ai pris plaisir. J’ai vraiment A-DO-RE ça. Même si, quand on y repense, ça ne devrait pas être considéré comme un amusement puisque cette arme peut « juste » tuer. Mais c’est nettement une expérience typique américaine à essayer !

Ça se voit que c’était la meilleure expérience texane que j’ai fait ? 😉

Mots-clés qui ont permis de trouver cet article:

  • top 1- voyage a faire